Lifestyle in Normandy
Chers visiteurs,

Notre boutique "L'Embellie" est fermée depuis début janvier 2014.

Une nouvelle vie s'offre aujourd'hui à moi, dans un nouveau pays, avec de nouveaux projets..
Voilà pourquoi, ce blog qui dormait, renaît et change de nom!
Via "Bricoles & Girandoles", je vais vous faire partager mon art de vivre ici en Normandie : art de la table, recettes, trucs maison, bricolages mais aussi mes découvertes, mes passions... et, comme la chine, la restauration de meubles, la customisation, la création, font partie intégrante de mon être, quelques objets seront mis aussi en vente.

Cordialement.
Joëlle.

02/10/2013

Métissage


La "complète" attitude n'est plus de notre époque! 
On veut du changement ! 
Alors on mixe : 
tendances, styles, neuf avec ancien 
mais tout en gardant une ligne de conduite : 
la couleur!

Chaises en vente à l'Embellie,
ici customisées avec des numéros.

Un "Wax"* africain sert de toile de fond 
pour cette table de ferme. 
Il faut dire que sa longueur ne permet pas 
de trouver des nappes sur mesure, 
il faut donc se rabattre sur les tissus au mètre.
Ici, le Wax, avec ses  1.15 m de large sur 5.5m 
nous offre une belle alternative !
Symbole de l'Afrique, il a en plus le vent au poupe!
Alors, suivons ce mouvement par touches :  
ce tissu ethnique rentre dans nos maisons et ce, 
à des prix plus que raisonnables !
(+/- 8€/m ou +/- 36€ l'étoffe complète 
qui peut vous permettre de faire des serviettes assorties
cf :le quartier de Matongé à Ixelles ou le site de Tissus du monde)


En fil rouge : l'osier qui fait aussi son retour cet automne! 
Toujours intemporel, de l'ethnique au naturel, 
en passant par le campagnard, 
il donne un style à votre table.
(Ici, en sous-assiettes, en ronds de serviette
et autour d'un cruchon en métal pour l'eau)


Des assiettes Art Déco, dont les couleurs chaudes
s'harmonisent avec celles de la nappe,
des verres anciens pour le vin, 
des modernes légèrement ombrés,
(modèle toupie des Musées de France)
pour l'eau, 


 des anciens couverts à dessert en ivoire,


un double saleron ancien, en verre, 
(de nombreux modèles en verre ou cristal vous sont proposés à la boutique)
des lumignons en verre mercurisé coloré,
et voilà,  pour un dîner d'automne, 
 une table chaleureuse
comme la soirée que vous allez passer entre amis...



*Le Wax : 

Le tissu Wax

Le tissu wax, petit frère du tissu batik, 
n’est pas issu d’une tradition purement africaine, 
mais plutôt de l’adoption et de l’adaptation d’un textile, 
venu d’Indonésie : le batik.



La fabrication du tissu wax-print provient du mélange 
de techniques d’origines indonésiennes, 
hollandaises, et ouest-africaines.

Retour en arrière à l’époque des colonisations ! 
Au XIXème siècle, des soldats du Ghana combattent 
en Indonésie pour le compte des Hollandais. 
Ils remportent chez eux des étoffes de batik. 
Le succès est immédiat et la Hollande, 
puis rapidement l’Angleterre se lancent dans la production industrielle, à destination du marché africain, via le Ghana.



Jusqu’en 1960, ils ont le monopole de la production et vente de tissu wax (=cire en anglais) en Afrique de l’Ouest.
C’est seulement dans les années 60 que 
les africains commencent à créer leurs propres usines, 
grâce au président du Ghana de l’époque : Kwame N’Krumah. 
Ce dernier met en place au Ghana des droits de douane prohibitifs avec l’objectif d’inciter à la consommation locale. 
Mais la conséquence directe est que les néerlandais se tournent vers le Togo qui démarre à son tour l’import.



La lutte est difficile contre la concurrence 
du tissu wax anglais et du tissu wax hollandais. 
Et entre temps, s’ajoute la concurrence du tissu wax chinois 
dont le prix défie toute concurrence 
mais dont la qualité semble heureusement 
encore laisser à désirer …



La fabrication du wax reprend la technique 
du batik traditionnel, mais de façon mécanique. 
Une réserve de cire est appliquée dans les interstices 
de 2 rouleaux de cuivre ‘sculptés’ selon les motifs à appliquer. 
L’étoffe, ainsi protégée par des motifs de cire 
est trempée dans une teinture à l’indigo, 
puis exposée à l’air.
Les couleurs secondaires sont ensuite appliquées 
à la main ou imprimées directement avec des planches.
Cette technique d’impression permet à l’étoffe 
de baigner dans la teinture, 
le wax est aussi éclatant au recto qu’au verso, sans envers, 
ne déteint pas et ses couleurs ont une tenue exceptionnelle.



Porté du Sénégal à l’Afrique du Sud, 
en passant par la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Congo, 
le tissu wax est un symbole de l’Afrique. 
A son arrivée, les femmes africaines 
l’utilisèrent pour des pagnes. 
Puis, le wax a évolué pour s’intégrer à la mode africaine 
puis à la mode occidentale.



De nombreuses célébrités sont vues habillées en wax...
Le tissu ethnique a clairement le vent en poupe. 


Extrait du blog vendeur de ces tissus et autres : 
http://tissusdumonde.wordpress.com/

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...