Lifestyle in Normandy
Chers visiteurs,

Notre boutique "L'Embellie" est fermée depuis début janvier 2014.

Une nouvelle vie s'offre aujourd'hui à moi, dans un nouveau pays, avec de nouveaux projets..
Voilà pourquoi, ce blog qui dormait, renaît et change de nom!
Via "Bricoles & Girandoles", je vais vous faire partager mon art de vivre ici en Normandie : art de la table, recettes, trucs maison, bricolages mais aussi mes découvertes, mes passions... et, comme la chine, la restauration de meubles, la customisation, la création, font partie intégrante de mon être, quelques objets seront mis aussi en vente.

Cordialement.
Joëlle.

11/02/2013

Le puzzle de "L'Origine du Monde".


Polémique au sein du monde de l'Art : 
"L'Origine du Monde" 
de Courbet 
 aurait retrouvé son visage ..

Couverture du Paris-Match français,
le Paris-Match belge serait il plus frileux?

Imaginez que c'est une météo de chien qui aurait
poussé un collectionneur à franchir la porte 
d'un antiquaire à Paris et là, découvrir un tableau 
perdu au milieu d'autres, posé sur un meuble: 
un visage renversé, alangui,  de bonne facture.
 
 
La négociation se joue : 
il l'achète 1400 au lieu des 1600€ demandés,
 car il n'a que cela sur lui (sic)... et le voilà reparti, 
la belle sous le bras, présumant un trésor.... 

 Transformé en Sherlock Holmès pour cette femme;  
c'est à partir d'un cachet à moitié effacé,
au dos de la toile, qu'il peut la dater 
grâce à ce magasin de fournitures pour artistes .
D'experts en lectures, le voilà aiguillé sur Courbet!
Il avale tout, les correspondances qui font référence
 à une étude pour un nu au perroquet, 
découvre un tableau un peu similaire, 
pris sous un autre angle, 

La femme au perroquet 
Gustave COURBET
Metropolitan Museum of Art of New York;

à une toile coupée en tableautins, 
à la copie de l'étude  sur une couverture 
d'un magazine caricaturant Courbet...

 
Un expert lui dit investiguer plus loin et voilà la dame 
sous les rayons de toutes sortes, analysée pendant 2 ans.
On compare avec la toile d'Orsay et verdict : 
mêmes couleurs, même tissage de toile, 
mêmes irrégularités dans la trame, au mêmes endroits, 
même distance des poils des pinceaux,
même marque de l'ex tasseau central du temps 
où la toile formait un corps avec visage
et... GC caché dans le lobe de l'oreille!
 
Source photos : Paris-Match n°576.
 
Cette toile vaudrait aujourd'hui 40 millions!
Espérons que celle-ci ne partira pas dans 
un pays émergeant où 
certains hommes achètent pour placer..!

Si ce collectionneur était tombé 
sur une boutique de parapluies, 
cette impudique serait toujours anonyme 
(bien que l'on octroye ce corps à l'irlandaise Joanna Hifferman,
 modèle  et compagne de James Whistler,
clelui-ci l'aurait quittée peu après cette toile ... )
mais aujourd'hui, 
 ce sulfureux et audacieux tableau 
(qui à l'époque n'avait pas de titre...)
continue depuis 1866 son oeuvre : 
susciter des réactions et 
faire couler de l'encre, mails, tweets...!


En savoir plus dans le Paris-Match n°596 du 7 au 13 février.

Ps : Si quelqu'un possède une huile représentant
une main tendue avec un perroquet, 
qu'il nous contacte :
00.32.2.734.42.50,
nous raffolons des toiles avec des sujets ornithologiques...!
 

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...