Lifestyle in Normandy
Chers visiteurs,

Notre boutique "L'Embellie" est fermée depuis début janvier 2014.

Une nouvelle vie s'offre aujourd'hui à moi, dans un nouveau pays, avec de nouveaux projets..
Voilà pourquoi, ce blog qui dormait, renaît et change de nom!
Via "Bricoles & Girandoles", je vais vous faire partager mon art de vivre ici en Normandie : art de la table, recettes, trucs maison, bricolages mais aussi mes découvertes, mes passions... et, comme la chine, la restauration de meubles, la customisation, la création, font partie intégrante de mon être, quelques objets seront mis aussi en vente.

Cordialement.
Joëlle.

04/02/2013

Adlt : l'assiette

Dans notre dossier sur les Arts de la table,
nous continuons par la pièce essentielle du couvert :


L'Assiette

L'assiette en tant que pièce de vaisselle
existe depuis l'Antiquité.
Les archéologues ont retrouvé des assiettes en terre cuite,
en bois, en pâte de verre ou même en métal.

Au Moyen-Âge, les convives n’utilisaient pas d’assiettes
mais ils se servaient dans un plat commun
au centre de la table et déposaient le morceau choisi
sur un épais morceau de pain
qui absorbait le jus des aliments
et qui était posé sur un "tranchoir" : 
planche partagée par 2 personnes,
en bois ou en étain orné parfois de dessins creux
et d'une bordure pour empêcher la sauce de couler.
 Le morceau de pain rassis, imbibé de sauce,
était souvent donné aux pauvres ou jeté aux chiens. 


A la fin du XVIe siècle, l’utilisation de l’écuelle,
qui avant était plus un plat à larges bords,
se rapproche peu à peu de l’usage de notre assiette :
 chaque convive possèdait la sienne,
même si les tranchoirs étaient toujours présents sur la table.

A la Renaissance, sous l’influence italienne,
on a alors commencé à utiliser des assiettes en faïence.
Les premières assiettes étaient fabriquées en
étain, en argent ou en or.


Leur usage était réservé aux nobles et aux familles royales, tandis que le peuple mangeait dans des poteries.

L'assiette est restée un objet de luxe jusqu'à ce que
la  faïence et la porcelaine  se généralisent
pour toutes les pièces du service de table
sous le règne de Louis XV
qui, pour financer ses guerres,
fera fondre toutes ses pièces d'argenterie dont ses assiettes!

Suite à l'arrivée de la porcelaine de Chine
sur notre continent via la Compagnies des Indes,
les manufactures essaient de percer le secret
de cette pâte si blanche, dure et translucide : 
de la faïence tendre à la porcelaine tendre
avant de découvrir enfin le secret de la porcelaine dure,
 tous imitent le style chinois par des décors "blanc-bleu".

Porcelaine blanc-bleu
Chine, époque Yuan (1271-1368).


Plat en faïence de Delft à décor bleu-blanc.
XVIIIe Néret-Minet & Tessier

La bourgeoise naissante permettra aux manufactures 
de créer de nouveaux services de "2ème choix".
Tandis que l'industrialisation, à la fin du XVIIIème,
produira des assiettes qui se démocratiseront
et permettront ainsi à  tout le monde
de s'offrir un service complet pour sa table.


D'une assiette contenant, on se retrouve au contenu :
"j'ai mangé l'assiette de gâteaux".
Qu'importe, du moment que l'on devienne pas
pique-assiette!

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...