Lifestyle in Normandy
Chers visiteurs,

Notre boutique "L'Embellie" est fermée depuis début janvier 2014.

Une nouvelle vie s'offre aujourd'hui à moi, dans un nouveau pays, avec de nouveaux projets..
Voilà pourquoi, ce blog qui dormait, renaît et change de nom!
Via "Bricoles & Girandoles", je vais vous faire partager mon art de vivre ici en Normandie : art de la table, recettes, trucs maison, bricolages mais aussi mes découvertes, mes passions... et, comme la chine, la restauration de meubles, la customisation, la création, font partie intégrante de mon être, quelques objets seront mis aussi en vente.

Cordialement.
Joëlle.

28/02/2011

Barbeau en barbotine

Dans la famille "Terracotta", je demande...
Les barbotines

La barbotine est aussi l'appélation d'une pâte fluide utilisée
pour le collage entre elles des parties d'une céramique
avant cuisson (anses, becs...)
ou pour les pièces coulées  dans un moule.


Plat et son couvercle en barbotine anglaise - 1871

Mais c'est aussi une technique originale
dont la production n'a pas durée plus de 50 ans,
qui a vu le jour vers 1860 à Choisy et à Sarreguemines,
mise à la mode par la princesse Mathilde,
nièce de Napoléon III et adoptée par la bourgeoisie.
D'autres manufactures suivront le mouvement
qui s'éteindra peu à peu vers les années 20.
La barbotine colorée est donc une pâte délayée
teintée aux oxydes, décorée de moulage en relief.
Le style naturaliste de l'Art Nouveau confère à la barbotine
ses titres de noblesse et ses plus beaux décors :
plus fins, plus éclatants et aux formes plus diversifiées :
cache-pots, vases, pichets, plats à asperges, fraisiers, plats à coquillages ou poissons, assiettes à dessert...
tous rivalisent d'originalité.
 
Assiette à huîtres en barbotine Belge

Grâce à leurs couleurs vives, aux décors riches et éclatants , aux thèmes variés surtout de flore et faune,
la barbotine continue à séduire les collectionneurs
 et même les réédition par le magasin "Printemps"
dans les années 50 (moins subtiles que les originaux)
valent tout aussi chers que les 1ers modèles...
Les manufactures les plus côtées sont Avisseau et Longchamp.

27/02/2011

Ô rage et désespoir...






Depuis que nous avons ouvert, nous frustrons,
à notre grand regret, des clients :
leur coup de coeur s'étant éclipsé : déjà acheté!

 Nous vous rappelons donc que vous pouvez toujours téléphoner pour donner une option sur un objet convoité
afin d'éviter ainsi toute déception :
02/734.42.50
Du mardi au samedi de 11h30 à 18h30
ou le réserver via mail: 

22/02/2011

Nouveautés

Triptyque à miroirs biseautés (vendu)
Lampe arrosoir : abat-jour fait avec une
reproduction d'une planche de dessins
 tirée d'un catalogue de jardin :
Création de l'Embellie (vendue)
Ancienne boîte à biscuits à poignée
décor style Wegwood (vendue).


21/02/2011

Ducks & Co

Voici une petite chambre d'enfants sur le thème
 des canards...

Ancien petit lit d'enfant des années 50, 
origine Bourgogne (vendu) ,
Table de nuit (vendue),
 peinture naïve (vendue),
Ancienne chaise (origine Normandie),
Petit porte-manteaux accordéon (vendu),
Lampe canard : (vendue)
création de l'Embellie : modèle unique.


Petite huile sur bois, scène naïve (vendue).


Ancien puzzle "Benelux"
aux coloris chatoyants
et iconographie adorable (vendu).

20/02/2011

"Apothéose"

Merci
Aux plus des 10 000 lecteurs de notre blog,
qui concrétisent cette citation :

"La lecture est l'apothéose de l'écriture"
Alberto Manguel - 1996

Johannes VERMEER :
La Liseuse à la fenêtre (détail), vers 1657-1659
Staatliche Kunstsammlungen, Dresde

Oui, grâce à vos "visites", vous me donnez l'énergie
de continuer à partager et de faire mieux!
Et aussi, vous effacez par ce nombre
les heures de sommeil volées par ce blog...

Johannes VERMEER :
Jeune Femme écrivant une lettre (détail), 1665-1666,
National Gallery of Art, Washington

J'avoue : je filoute maintenant en programmant
l'heure de diffusion de l'article.
Ainsi, on ne remarque plus mes éditions
faites aux petites heures du matin...
C'est ma difficulté à me lever quelques heures plus tard
qui me trahi (je m'en excuse auprès de mon mari )
mais vous êtes ma récompense, alors :
un grand merci encore à vous,
curieux de tous pays !!!

Ps: - Je ne réitérerai pas ce genre d'article tous les 5 000 visites
cf : http://lembellie-bruxelles.blogspot.com/2010/12/5000-visites.html
le prochain  pour les 50 000 !

16/02/2011

Le biscuit

Dans la famille "Terracotta", je demande...
Le biscuit

Est donc une porcelaine tendre ou dure,
qui n'a subit qu'une seule cuisson = le dégourdi
et qui n'est pas émaillée.
Son point fort :
une pâte extrêmement blanche et de grande qualité.

Leda et le cygne
Etienne-Maurice FALCONET
 Sèvres - France - 1764-66

C'est Madame de Pompadour, grand soutien de Sèvres,
qui un jour en faisant son tour de visite,
 découvrît des pièces au dégourdi,
les trouvant charmantes, elle demanda de les laisser ainsi...
D'une exigence, elle lançât une mode
qui connût un franc succès! 


Jean Marc NATTIER :
Madame de Pompadour
1721-64


Madame de Pompadour - Biscuit-Sèvres
Pièces plus décoratives qu'utilitaires dans l'art de la table.

14/02/2011

Nouvelle vitrine


Vitrine du 13 février 2011


Paire de volets anciens (vendus),
Portrait d'ancètre (vendu),
Chaise cannée style Napoléon III (vendue),
 Nichoir bois et métal (vendu).

Portrait de " l'Oncle Victor "(vendu).

Cache-pot (paire) : création de l'Embellie

Ensemble de photophores en faïence ajourée
pour les soirs d'été... (vendu)
Petite coiffeuse en pin, miroir pivotant,
plan en marbre blanc (vendue).
Ancien vase corolle
et son empreinte du temps...(vendu)

Changement du meuble central :
Semainier style Gustavien (vendu).

Lot de petits verres russes en porcelaine 
pour la vodka (vendu), 

Petite huile sur toile (vendue).


09/02/2011

Tendre et dure porcelaine...

Dans la famille "Terracotta", je demande...
La porcelaine

Elle tire son nom d'un coquillage nacré,
baptisé en italien "porcellana".
On distingue 2 sortes de porcelaines :

La porcelaine tendre :

Est inventée par Louis Poterat, vers 1675,
dans l'espoir d'obtenir une porcelaine
comme celle que ramenait la Compagnie des Indes
de Chine mais il lui manquait un ingrédient essentiel...
Composée d'argile calcaire et
d'un mélange d'alumine, soude et potasse.
Elle était relativement fragile et se rayait sous le couteau.
Après une première cuisson = le "dégourdi",
elle reçevait une "couverte" plombifère.


Assiette en porcelaine tendre XVIIIème

TOURNAI, XVIIIème,
assiette en porcelaine blanche,
décor polychrome bleu et de dorure.
photo de la Vente de PRESTIGE du lundi 31/5/2010
de l'hôtel de ventes Flagey
La porcelaine dure :
Est inventée en Chine sous la dynastie Tang (618-907).
Cette porcelaine arriva sous nos continents via les bateaux
de la Compagnie des Indes (1664 - 1798) et fît fureur
par sa qualité et blancheur.
Des "blanc-bleu" à des porcelaines polychromes qui
débarquaient sur notre continent donnèrent naissance à convoitise et envie : toutes les manufactures se penchèrent sur le secret de ce matériau qui garda le secret de sa composition jusqu'en 1768...
A Saint-Yrieix (Limoges) on employa enfin un autre
ingrédient...
Ce fameux ingrédient secret : le kaolin!
C'est ce kaolin qui lui assure cette blancheur,
est mélangé à du feldspath et du quartz
qui lui assure sa solidité.

Assiette en porcelaine de la Compagnie des Indes
Cette pâte est façonnée par tournage, moulage ou coulage.

Elle subit une première cuisson pour devenir "biscuit". 
Puis reçoit sa couverte et est recuite à forte température.
Le décor des céramiques peut se faire de différentes façons :

- soit directement sur l'émail cru, puis la couverte et le décor sont cuits ensemble à une température entre 850° et 1000°
 = technique du grand feu.

- soit les couleurs sont mises sur l'émail déjà cuit puis, la pièce est remise à cuire à une température plus basse ce qui permet des décors très élaborés et une large palette de couleurs
= technique du petit feu.

- L'or est rajouté après et redemande une nouvelle cuisson
à une autre température pour le fixer.
(toutes ces cuissons successives justifient le prix élevé d'une pièce)

Assiette en porcelaine dure, décor polychrome et or.
Manufacture Faber - Bruxelles
photo de la Vente de PRESTIGE du lundi 31/05/2010
de l'hôtel de ventes Flagey


La porcelaine est donc beaucoup plus fine, légère,
jusqu'à devenir translucide, d'une pâte extrêmement blanche et d'un émail homogène.

07/02/2011

Consolez les consoles

Pourquoi mettre ces petites consoles au rebut?

Dans notre boutique :
Petite paire de petites consoles italiennes
et plus grande, style Louis XV
(vendues).

 Dans un intérieur moderne, pour réchauffer
les mats sombres des murs d'aujourd'hui :
vivre le mariage de l'or et de l'anthracite!
Et trancher avec un canapé aux formes
pures et sobres en cuir par exemple...
Un choc de style étonnant et joli!

Dans un intérieur classique comme ici,
où elles servent de mise en scène pour de "blanc-bleu"

Extrait du magazine
"Maison Chic" n°11 de ce mois.
A cummuler, mélanger, à oser dans tout style d'intérieur...

04/02/2011

Et la lumière fût....

Création "l'Embellie" (vendue)


Sellette quadripode (vendue)
petite lampe à pampilles (vendue)
petits abat-jour gris "souris"

02/02/2011

Matriochka-wasaki...

Est ce ce froid sibérien qui nous donne envie de vous parler 
de ces objets limito-kitsch ?
les matriochkas


Qui n'a pas eu ces poupées dans ses mains ?
Et avouons le : 
le principe des gigognes nous a fasciné tout autant
que leur bouille ronde aux grands yeux
et leurs couleurs vives!

Mais savez vous que leur origine viendrait du Japon?

Les premières poupées datent de 1890.
Toutefois, le concept d'objets emboîtés était déjà présent 
en Russie, ayant été appliqué aux pommes en bois et 
aux oeufs de Pâques que Fabergé, joaillier de la cour créait tous les ans pour le Tsar.


On attribue le commencement à Serguei Malioutine,
peintre dans une boutique d'artisanat populaire qui
aurait découvert un jour une série une série de poupées japonaises en bois  représentant les 7 divinités du bonheur : 
la plus grande poupée représentait un dieu chauve

et à l'intérieur étaient emboîtées les six autres déités.

Inspiré, Malioutine dessina une version russe du jouet
 qui vit le jour dand le magasin-atelier d'Anton Mozorov.
La première matriochka, façonnée avec une charnière 
est une paysanne tenant un  coq*.
 La poupée « mère » fut appelée « matriona »
et ses « filles » reçurent le diminutif de « matriochka ».
*Le coq était jadis un symbole de fécondité et prospérité en Russie comme
 en Europe son effigie caracolait en girouette en haut de tous les clochers ...



En 1900, M.A. Mamontova,
la femme d'un riche industriel et mécène,
 présenta les poupées à l'Exposition Universelle de Paris
et le jouet remporta une médaille de bronze.
Peu de temps après, de nombreuses autres régions de la Russie se mirent à élaborer divers styles de matriochkas.


Une série de poupées russes suit un thème particulier :
des jeunes paysannes,
des personnages des contes traditionnels,
 l'iconographie religieuse, 
des dirigeant soviétiques...
 Ceux-ci seront surtout à la mode sur les marchés
pendant la Perestroîka.
Les poupées représentaient M. Gorgatchev, L. Brejnev, 
N. Krouchtchev, Staline et enfin Lenine
(I. Andropov et K. Tchernenko n'apparaissaient presque jamais à cause de la brièveté de leurs mandats...).
Aujourd'hui,  des versions mises à jour commencent avec
V. Poutine puis continuent avec B. Eltsine...



Mais les plus traditionnelles et anciennes sont des séries représentant une famille de 3 à 10 poupées
(bien qu'il en existe jusqu'à 30).
Chaque membre était personnifié et la plus grande 
est traditionnellement une femme vêtue d'un sarafan
(robe traditionnelle russe)et d'un châle tenant un nid,
la plus petite étant habituellement un bébé
de 7mm qui ne s'ouvre pas.
Chaque poupée symbolisait la fertilité, prospérité et bonheur.

Le côté artistique des anciennes poupées réside dans :
  • par le dessin et choix des motifs : fleurs, animaux ...
  • par les coloris traditionnels : vert, jaune et bleu.
  • par le fait qu'elles sont taillées dans un seul morceau de bois. Les plus prisées sont en bois de tilleul, bois tendre qui ne se fendille pas mais  la plupart sont en bouleau.

Il existe des collectionneurs même s'ils n'ont pas
encore de nom attitré :matriochkaphiles ?
Qu'importe, celle collection est gaie, vive, ludique
et nous ramène à l'enface (comme souvent...)

Influencés par cet article et toujours pas réchauffés,
nous en irons fêter ce soir la chandeleur à la slave : 
vive blinis et vodka  :
За Ваше здоровье!
Za Vachè zdarovié!
(À la vôtre !)
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...